Tout savoir sur l’univers de la Légion d’honneur française

La Légion d’honneur est la plus haute distinction honorifique française, et figure même parmi les plus connues dans le monde. Sa remise se réalise au nom du chef de l’État dans le but de récompenser les citoyens dans tous les domaines d’activité les plus méritants. Elle ne s’accompagne d’aucun avantage matériel ou financier, mais constitue plutôt un engagement éthique et civique. La Légion d’honneur, étant une source de fierté considérable, existe depuis deux siècles et désigne les bénéficiaires comme des exemples en termes de civisme.

Qui peut obtenir la distinction de la Légion d’honneur ?

Tous les citoyens français sans distinction sociale et sans casier judiciaire ayant fait preuve de mérites à titre civil ou à titre militaire au service de la nation peuvent être distingués dans la Légion d’honneur. Il faut cependant profiter de 20 ans d’activité pour espérer bénéficier de cette distinction honorifique. Les récipiendaires intègrent ainsi l’ordre de la Légion d’honneur une fois la décoration finalisée et le port de la médaille de la Légion d’honneur leur permet de se distinguer. Chaque année, 2 800 personnes au maximum peuvent bénéficier de cette distinction. Pour les étrangers, par contre, le nombre maximum de personnes est limité à 320 chaque année et ces derniers n’intègrent pas l’ordre.

Comment l’obtenir ?

Il faut tout d’abord savoir que la Légion d’honneur ne peut pas faire l’objet d’une demande. Son attribution est placée sous la responsabilité de ministres qui peuvent d’ailleurs identifier les citoyens qui devraient être décorés. Pour cela, ces hauts fonctionnaires de l’État vont s’appuyer sur des personnalités telles que les maires, les parlementaires, les présidents d’association ou de fédérations sportives ou professionnelles entre autres. Cependant, il est important de noter que la distinction peut être retirée suite à des actes pouvant nuire aux intérêts du pays, mais aussi dans le cas où le décoré aurait réalisé des actions contraires au code d’honneur de la distinction. Le retrait est aussi possible lorsque le bénéficiaire a été condamné par un tribunal pénal. L’exclusion de l’ordre est annoncée par un décret.

Comment on reconnait la médaille ?

La médaille de la Légion d’honneur est reconnaissable par son ruban rouge et par sa décoration arborant une étoile à cinq rayons doubles. Cette dernière est surmontée d’une couronne de laurier et de chêne. Au niveau de l’avers, on remarque l’effigie de la République. Au revers, deux drapeaux tricolores qui sont entourés de la devise « Honneur et Patrie ». Pour son port, la médaille doit être placée sur le côté gauche et avant tout autre décoration. Pour les cérémonies publiques et/ou officielles, les décorations sont portées au format règlementaire. Elles doivent donc être pendantes. Pour les tenues de ville, les rubans ou rosettes sont privilégiés. Pour les militaires, leur institution édicte leurs propres règles de port. Attention toutefois, l’insigne ne peut être porté que lorsque la cérémonie officielle de la remise a été réalisée. Le bénéficiaire doit également signer un procès-verbal de prise de rang. Il faut aussi savoir que le port illégal de cette décoration est passible de sanctions pénales, soit d’une peine d’emprisonnement de 1 an au maximum et d’une amende de 15 000 euros.

Ca vient de sortir : parcourez cet excellent guide spécial table à langer murale avant de passer à l’achat !